SIM 18(1) SI et situations extrêmes

Systèmes d’information et Management, Vol. 18, No 1,
Numéro spécial “SI et situations extrêmes”

éditée par les Editions ESKA
avec le soutien de l’AIM

www.revuesim.org

Editorial
Jean-Fabrice Lebraty

Handling coordination in an extreme situation: Tensions in electronic communication and organizational emptiness during the 2003 French heat wave crisis response
Anouck Adrot, Marie Bia-Figueiredo

This study focuses on email use in extreme situations, in particular organizational crises in disaster settings. Despite abundant empirical evidence of intensive email use in crisis response, the question of the overall support from email to coordination in critical settings has remained unanswered. Filling this gap, we draw on grounded theory principles to conduct an exploratory investigation of email use during the 2003 French heat wave crisis response. We propose a thorough analysis of the crisis responders’ electronic communication practices when they attempted to address what we label organizational emptiness. Through the narration of four episodes, our findings outline electronic communication tensions during the 2003 French heat wave crisis response: email was used by the crisis responders in a helpful as well as damaging way. Our discussion outlines four contradictory behaviors among email users – immediate communication but delayed action, centrality in information processing but absence in collective action, email use and avoidance, efforts for resilience despite persistent patterns of communication ’ that impeded organizational emptiness resolution, thereby burdening coordination during crisis response. This study enriches literature in three manners. First, we extend the scope of investigation of extreme situations. Second we propose organizational emptiness as an original conceptual lens to comprehensively analyze IT use in crisis coordination. Third, we offer insights on technology enactment in extreme situations.

Systèmes d’information et résilience des chaînes logistiques globales
Karine Evrard Samuel & Salomée Ruel

Désormais partie intégrante de l’environnement des entreprises, les perturbations de tout ordre s’étendent à l’échelle de la planète, combinées à une compétition globale renforcée par la croissance soutenue des pays émergents. Dans un contexte de crise permanente dont les causes peuvent être multiples, les entreprises doivent trouver des solutions pour s’adapter et maintenir un niveau de performance à la hauteur des attentes de leurs nombreuses parties prenantes. Cet article analyse la contribution des systèmes d’information à la résilience des chaînes logistiques globales, c’est-à-dire leur capacité à garder un niveau d’efficience constant quels que soient les évènements auxquels elles sont soumises, rares ou inhabituels. L’évolution des technologies de l’information, couplée à la mutation des organisations vers des systèmes agiles basés sur l’externalisation de leurs activités industrielles et logistiques, est remise en perspective dans un contexte où les incertitudes multiplient les risques de ruptures et de défaillances. A partir de deux études de cas réalisées dans le même contexte, deux types de réponse aux crises sont identifiés : une réponse à court terme qui traduit une résilience passive qui repose sur la dégradation des systèmes et la prise de décision dans l’urgence ; une résilience active qui permet un ajustement dynamique de l’organisation grâce à une gestion des crises par l’apprentissage inter-organisationnel. L’article montre enfin l’intérêt des plateformes informationnelles qui analysent les modifications des paramètres stratégiques relatifs à chaque acteur de la supply chain, et leur permettent un ajustement dynamique par un accès et une transmission en temps réel des informations utiles.

Systèmes d’information et gestion du couple performance/sécurité : trajectoires comparées de trois situations extrêmes
Lise Arena, Ivan Pastorelli & Nathalie Oriol

Cet article s’intéresse à la manière dont l’évolution des technologies de l’information a façonné la gestion de la tension du couple performance/sécurité dans des situations extrêmes. Pour répondre à cette problématique, les auteurs ont recours à une approche historique, combinée à l’analyse comparative de trois situations extrêmes : le trader qui exécute un ordre dans une salle de marché, le technicien de maintenance aéronautique qui prend des décisions de supervision et l’alpiniste qui effectue des choix de progression dans son ascension en haute montagne. La contribution de ce travail peut s’évaluer à deux niveaux. D’une part, cet article fournit au lecteur une construction historique inédite à travers le prisme des SI utilisés dans trois situations a priori différentes. D’autre part, cette réflexion apporte un éclairage sur le lien entre la gestion de l’imprévu et le recours aux nouvelles technologies dans le contexte de situations extrêmes. En particulier, la nature vitale et/ou directe du risque détermine largement l’utilisation des SI et son impact sur le couple performance/sécurité.

Comments are closed.