Presque un marathon…

Mardi 23 juillet, 7h00. Enfin 7h06 parce que trois personnes, des filles forcément (dont je faisais partie sinon je ne me permettrais pas de relever ce non événement. Pardon Marc !), sont en retard.Comme vous pouvez le constater d’emblée, la journée commence tôt, peut-être même un poil trop tôt. Enfin… Nous sautons dans le car qui doit aujourd’hui nous amener aux quatre coins de Shanghai afin de nous permettre de nous frotter un peu plus directement à l’objet de notre voyage, pour faire simple, l’économie chinoise.

Nous voilà donc partis pour un trajet espéré de 45 minutes (je dis « espéré » parce que telle en témoigne la photo ci-dessous, le trafic est si dense qu’il est presque aussi probable pour celui-là de durer deux fois plus de temps) en direction de la première entreprise que nous allons visiter aujourd’hui.

Standard Chartered. Ce nom vous dira peut-être quelque chose si vous portez un intérêt plus ou moins prononcé au monde de la finance. Pour les autres, sachez simplement que c’est une banque. Frais et élégants (pour la plupart), c’est avec enthousiasme que les participants suivent la première présentation de cette journée. Technique mais extrêmement concrète, elle constitue selon eux une bonne synthèse en matière de macroéconomie (cette information parlera certainement à quelques lecteurs avertis. Pour les autres – encore une fois et ce qui me laisse penser que je commence à rédiger des posts trop « techniques » -, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez mener une vie tout à fait épanouie et heureuse sans avoir la moindre idée de ce sur quoi porte cette matière obscure).

Une heure passe et voilà que nous retournons au car pour nous diriger vers la deuxième visite, Tetra Pack (que, cette fois, tout le monde connaît). Supposant cependant que je vous perdrai si je m’étends et rapporte également le déroulement de cette dernière et des deux suivantes (si, si, nous avons rencontré les managers de quatre entreprises en une seule journée, les deux dernières étant, soit dit en passant, Schindler – les ascenseurs – et Booz & Compagny – une entreprise de consulting), je vais ici me contenter de restituer, principalement en images, les moments plus décontractés de la journée.

Parce que oui, même si celle-ci s’est avérée plutôt « marathonienne », nous sommes quand même parvenus à nous aménager des espaces de détente, comme par exemple :

durant le repas de midi (sur la route…)

après la troisième visite (dans l’espace fumeur convivial d’une entreprise)

en attendant la dernière visite (pour de vrai sur une agréable terrasse du centre-ville)

et enfin après la dernière visite (dans un excellent restaurant pour le repas du soir)

 

 

 

 

 

 

Une longue journée qui s’est terminée finalement comme elle avait commencé, en sautant encore une fois (la dernière pour aujourd’hui) dans le car. Afin de rentrer tous (oui, j’ai bien dit TOUS. Marc a, semble-t-il, eu raison de notre résistance,a priorimême concernant les plus forts…) nous reposer à l’hôtel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>