Jeux de société

Les jeux de société en chine sont présents en Chine depuis plusieurs millénaires. Ils font partie intégrante de la culture et sont un des aspects importants de la vie en communauté. En se baladant à pékin par exemple, on peut voir des groupes de joueurs dans la rue, réunis par terre ou sur des petites tables improvisés, jouant au mahjong ou à d’autres jeux. Cette manière de jouer à longtemps participé à la création d’un lien social, de quartier, ou les joueurs se connaissant plus ou moins étaient rejoint par des passants venus observer ou donner des conseils.
Souvent joué par des personnes ayant déjà un certain âge et une certaine maturité et qui mettent leur stratégie et leur intellect à l’épreuve face à d’autres adversaires. Du coup, la jeune génération délaisse ces jeux de rue pour des jeux vidéo, plus solitaire ou en groupe mais en tout cas online.

Tels que Starcraft ou d’autres MMORPG, ou même ces même jeux de société mais dans leur version informatiques. Le gouvernement chinois pratique une politique de répression vis à vis des jeux d’argents, malgré le fait que les chinois soient réputés friands de ces pratiques. Les jeux de société de rue sont une zone grise, ou l’implication d’argent est partiellement tolérée. Parfois, les joueurs n’utilisent pas de billets directement mais des cartes représentant une certaine valeur, à l’image des chips au poker en occident. Nous allons nous concentrer sur trous jeux emblématiques de la culture et de l’histoire chinoise : Les échecs chinoises, le go et le mahjong.

Les échecs chinois, le « Xiangqi », ont un ancêtre commun avec leurs homologues occidentaux avec lequel ils partagent beaucoup de similitudes. Les pièces ressemblent aux échecs classiques, car il y a le fou, la tour (chariot) et un roi. Mais il y a tout de même certaines différences, par exemple la disposition initiale ou bien une pièce additionnelle appelée canon qui permet de supprimer une pièce en diagonale ou horizontale comme la tour seulement si une autre pièce se trouve entre ces deux. De plus il se joue plutôt avec des jetons plats et non avec des figurines comme nous en avons l’habitude, et le cheval ne peut pas sauter au-dessus d’autres pièces.
Le mahjong est un jeu de stratégie et de chance longtemps joué par les plus anciens. Le but étant de former des familles avec, à l’origine, des tuiles en ivoires, peu à peu remplacées par des tuiles en plastiques ou des cartes. Souvent accompagnées de mises d’argent ce jeu est plus qu’un simple passe-temps pour la plupart des joueurs aguerri.

Le dernier jeu qui vaut la peine d’être mentionné est le go. Le go a une origine quelque peu floue car d’abord trouvé en Chine il est malgré cela beaucoup plus joué et apprécié au Japon. Ce jeu consiste à placer des pierres noires ou blanches à tour de rôle sur un goban (plateau avec 19×19 intersections) dans le but de conquérir des territoires.

Bref, ces différents jeux ne sont pas réservés aux enfants comme on peut le constater en Occident mais plutôt pratiqués par toute une communauté mature et spécialisée dans ces activités.

Eliot et Fabio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>