Monthly Archives: July 2014

Visite Nestlé – Totole

Nous avons aujourd’hui commencé la journée avec la première des différentes visites d’entreprises prévues durant le voyage. Après un trajet d’environ 1h en bus, nous sommes arrivés au centre de Recherche et Développement de Nestlé utilisé conjointement avec la marque Totole, leader de bouillon alimentaire sur le marché chinois. Cette dernière est détenue à 80% par Nestlé.IMG_2703[1]

A notre arrivée nous rencontrons Bertrand Cesar, head of R&D, qui nous informe directement qu’une coupure d’électricité a lieu en ce moment même et que donc, l’usine se trouve dans l’incapacité de fonctionner. Il nous explique ensuite que Nestlé accorde une importance primordiale à la sécurité pour l’ensemble de ses collaborateurs et qu’il est obligatoire de se tenir à la rampe des escaliers pour accéder à l’étage supérieur. Ensuite avant d’entrer dans les locaux du centre de R&D, Bertrand César nous informe que grâce au programme de sécurité des collaborateurs, ce dernier a permis d’éviter un grand nombre d’accident et ce, depuis son ouverture il y a 10 ans. Tous installés dans la salle de conférence surchauffée en raison du manque de clim, munis d’une bouteille d’eau de la marque Nestlé nous entamons une discussion sur la position de Nestlé en Chine. La présentation ne s’est pas déroulée comme prévue suite à l’interruption de courant et de ce fait, aucun support visuel n’était disponible. Malgré cet imprévu, il a tout de même réussi à nous communiquer les points essentiels grâce à la vieille méthode, le tableau blanc.

Nestlé en Chine c’est donc 55’000 employés, 4 centres de R&D et c’est devenu en quelques années le 2è marché le plus important au niveau mondial. Une particularité du marché chinois qui nous a été exprimée de nombreuses fois durant la journée est l’extrême importance accordé à la sécurité alimentaire de la part des consommateurs chinois ! Ceci est lié à plusieurs scandales alimentaires et donc, le gouvernement prend des mesures drastiques pour éviter que cela se reproduise.

Nous avons appris de cet entretien que les travailleurs chinois accordaient une grande importance à leurs conditions de travail et n’hésitent pas à aller voir ailleurs s’ils estiment qu’ils peuvent trouver de meilleures opportunités ailleurs. De plus, nous avons été sensibilisés aux challenges liés à l’interculturalité auxquelles sont confrontées les entreprises multinationales.

Les conditions n’étaient pas en notre faveur : cette coupure de courant ayant duré toute la matinée, nous n’avons malheureusement pas pu visiter les usines car toutes les machines étaient à l’arrêt. Malgré cela, cette première visite fut une expérience enrichissante et nous a sensibilisé à la relation entre une multinationale et une entreprise privée chinoise.

Signé: Amélie & Raphaël

Sans titre

Hier, nous avons eu la chance de rencontrer trois responsables de Carrefour Chine. La visite a commencé par un aperçu des alentours du bâtiment qui nous a permis de prendre connaissance de l’environnement dans lequel l’hypermarché est implanté depuis 2004. A cette époque, il n’y avait encore rien dans les environs.

Par la suite, M. Loïc Frouart, M. Olivier Tollet et M. Xavier Bodenes nous ont chaleureusement accueilli dans les bureaux de Carrefour Chine dans le quartier de Putuo à Shanghai. La rencontre a commencé par une brève introduction concernant la situation économique, politique et sociale actuelle de Chine. Nous avons notamment appris que les 238 magasins du pays avaient été regroupés en 6 régions qui, malgré une administration régionale, étaient gérés de manière centralisée dans le siège de l’entreprise. Ce mélange entre une gestion centralisée et à la fois décentralisée est une pratique caractéristique de la Chine à laquelle l’entreprise a dû s’adapter.

Nous avons également appris que 20 magasins étaient ouverts chaque année et que les emplacements choisis étaient en périhérie des grandes métropoles, suivant ainsi une politique de “Hub development“.

Plus tard, M. Bodenes, responsable de a sécurité alimentaire et de la qualité nous a renseigné sur les principales préoccupations de l’entreprise qui du reste a récemment effectué d’importants investissements pour garantir la provenance de ses produits. La sécurité alimentaire est d’autant plus difficile à garantir de par le fait que les fermiers, principaux fournisseurs locaux de Carrefour, n’ont pas de formation particulière et sont habitués à utiliser de faux engrais et de faux pesticides ce qui engendre d’importants problèmes de santé. Carrefour a donc décidé de mettre en place un système de collaboration avec ses fournisseurs afin de les sensibiliser aux méfaits de l’utilisation de faux pesticides.1

Après avoir posé quelques questions aux responsables durant le lunch, nous avons effectué une visite du magasin en compagnie de Madame Cinde Ju et nous avons eu la chance d’accéder au cœur des laboratoires permettant de tester la qualité des produits. Les chimistes choisissent des produits qui subissent différents tests pour contrôler la présence de substances dangereuses.

IMG_5924 IMG_5922

Après cette visite nous sommes retournés dans les bureaux de Carrefour et nous avons reçu de précieuses informations concernant une des principales innovations de Carrefour en Chine, le “COS, Central Operation Security Center“. Cette infrastructure unique, mise en place dans le cadre de la gestion des risques, permet de centraliser les données de tous les Carrefour de Chine. Par exemple, si un des frigos du Carrefour de Beijing tombe en panne, un signal sera immédiatement envoyé au COS à Shanghai. Cependant, le COS ne réagira que dans le cas où l’enseigne ne prend pas les mesures nécessaires. Ce centre fournit ainsi toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement des affaires ainsi qu’à une gestion optimale d’éventuelles situations de crise.

Au terme d’une visite de plus de 4 heures pendant lesquelles les responsables ont été disposés à répondre à toutes nos questions, nous avons pu vérifier le business model canevas de Carrefour Chine que nous avions établi en Suisse. Nous avons ainsi pu éclaircir tous nos doutes et valider ou non les différentes hypothèses que nous avions émises.Nous tenons finalement à remercier chaleureusement M. Loïc Frouart, M. Olivier Tollet et M. Xavier Bodenes de nous avoir accordé autant de temps et de nous avoir donné cette opportunité unique de visiter le cœur de Carrefour Chine.

Le groupe Carrefour

Céline, Charlotte, Ken, Matteo, Paul et Shalini

Shanghai rallye

Le deuxième jour de notre visite a Shanghai, nous sommes partis a la découverte de la ville de Shanghai hors des sentier battus. Nous avons ainsi du dépasser la barrière de la langue pour obtenir un rendez-vous dans une agence immobilière, et même visiter un apparentement a louer! Ainsi, nous avons découvert qu’un petit appartement de “luxe” dans une tour récente coûte environ 7500 yuans, ce qui représente un peu plus de 1000 CHF. Ce montant semble faible, mais il faut le comparer au revenu chinois, bien plus faible qu’en suisse.

Nous en avons également profité pour observer la présence des marques suisses dans la ville: la marque de Nestlé est apposée sur quelques produits visibles dans les rayonnages des supermarchés, mais la présence publicitaire principale concerne plutôt des marques horlogères présentes dans le métro:

image

La visite de la ville s’est conclue par une petite visite d’un temple, une petite ile de tranquillité dans cette ville tentaculaire.

Raphaël Pianta, 8.juillet 2014

Rencontre avec les étudiants chinois de la SHUFE

Cet échange inter-culturel était une expérience très enrichissante et extrêmement plaisante. J’ai personnellement eu la chance de recevoir en cadeau ce magnifique “noeud chinois” symbole de décoration dans la fête de printemps chinoise. De plus la discussion avec ma charmante partenaire était si naturelle et amicale que le temps est passé très vite. Malgré cela nous avons eu le temps d’échanger plein d’informations sur leur réelles conditions de vie et leur manière de percevoir les loisirs et les études qui était fort différente de la nôtre.Après un échange d’email et des adieux chaleureux nous avons rapidement créé un contact qui nous permettra de continuer cet échange cross-culture fort plaisant.
fbv02

Fabio