Monthly Archives: June 2014

Les séances du jeudi après-midi à Geopolis sont finies : place à l’action !!

Tout d’abord, un petit retour sur les vacances de Pâques qui sont maintenant loin à la vue des vacances d’été, mais qui n’ont pas été sans travail pour les teams de Shanghai 2014.

Divisés en groupes les étudiants ont travaillé sur les grandes tendances de la Chine contemporaine : urbanisation, consommation, production, éducation et R&D ainsi qu’ Internet – des thèmes importants qui font souvent la une des journaux et qui caractérisent la croissance de la Chine passée, présente et future…

Pour la séance après Pâques les étudiants ont préparé une présentation de 10 minutes résumant les points-clés de leurs thèmes. L’objectif est double : attirer l’attention sur les tendances et forces macro-économiques que peuvent influencer les business model des entreprises en Chine et sensibiliser les étudiants à suivre l’évolution de ces tendances afin de créer des « experts » en la matière. Ces experts se trouveront chacun dans un groupe pour le projet final, i.e. l’analyse et l’adaptation du business model d’une entreprise étrangère en Chine.

La séance suivante a fait un retour sur la notion de global mindset et mis en scène une activité dans laquelle les Chinois excellent : la négociation ! L’art de la négociation est déjà en soi difficile mais si on y ajoute les contraintes interculturelles, le défi est d’autant plus important. Pour préparer la séance les étudiants ont été assignés soit à l’équipe de négociation chinoise, soit l’équipe américaine ou soit au rôle d’observateur. C’est avec le cas « Negotiation in China: How universal? » que les quatre tables de négociation se sont confrontées (plus ou moins calmement) pour décider de l’ouverture d’un parc d’attraction en Chine. A la clé, des contraintes matérielles, d’emplacement, de budget, de types d’attractions mais surtout les contraintes culturelles, les différents styles de négociation à adopter (direct vs. indirect, individualisme vs. collectivisme, égalitaire vs. hiérarchique, séquentiel vs. holistique).

La négociation se préparant en amont, chaque groupe a du évaluer sa BATNA (Best Alternative to a Negotiated Agreement). Une première entente fut donc déjà nécessaire à l’intérieur du groupe pour définir les objectifs, les rôles et la tactique de négociation. Au final chacun a défendu avec passion ses intérêts – tous les groupes n’ont pas trouvé un accord malgré le fait que les dernières minutes de négociation se soient révélées très efficaces !negociation

Le debrief quant à lui a eu lieu la semaine suivante et est venu clôturer le module « Global Mindset ». La première partie a consisté en une discussion sur les malentendus rencontrés. L’interprétation du langage verbal et non-verbal des Chinois est un des points importants de cette discussion. Le but étant de sensibiliser les étudiants aux signaux de la partie adverse afin de comprendre quand des concessions doivent être faites. En effet, dans une négociation win-win, pour agrandir la part gâteau il est important de se mettre à la place de la partie adverse et voir plus loin, pour construire le « pont » qui permet de dépasser la barrière culturelle.

Ensuite c’est avec le travail de l’artiste Liu Yang et le visionnement de trois petites scènes tirées de films que les étudiants ont été exposés aux différences culturelles dans la vie de tous les jours. Toutes ces activités ainsi que le test « Intercultural Effectiveness Scale » (Kozai Group) ont pour but d’équiper les élèves dans l’optique de construire leur « Global Mindset Roadmap » – l’idée étant d’une part de discuter des concepts les plus pertinents pour un « manager global » et d’autre part de stimuler la réflexion et la projection dans un environnement interculturel et professionnel.

Enfin la séance s’est terminée avec le moment tant attendu, i.e. l’annonce des entreprises et des groupes pour le projet final. Cette année les étudiants travailleront sur C&A, Lacoste, Carefour et Toys’R’us. Dans cette optique, les étudiants devront présenter lors de la dernière séance à Lausanne le modèle d’affaires des entreprises en Suisse/France. La présentation est basée sur les 2 canevas « business model » et « value proposition ». Grâce au généreux soutien de l’équipe Business Model Generation (dirigé par Alexander Osterwalder et le Professeur Yves Pigneur) les étudiants pourront réaliser la modélisation sur Strategyzer.com.

Ainsi la dernière séance fut divisée en deux parties : la présentation des groupes et la présentation des techniques d’entretien. En effet  durant le voyage à Shanghai les étudiants auront l’occasion de rencontrer un manager de leurs entreprises respectives et de poser les questions afin de valider les hypothèses du « business model » en Chine.

Un conseil personnel pour les étudiants : préparez bien l’interview et concentrez-vous sur 3-4 thèmes important, le temps à disposition passe toujours trop vite !

Comment préparer au mieux les élèves à l’entretien ? Réaliser une simulation avec les deux professeurs jouant le rôle du manager «trop sympathique», «ultra-occupé», «binaire», «ultra-directif» ou du manager «parfait». Le but étant de développer une stratégie d’entretien pour éviter ou savoir se sortir de situations délicates.

La fin du semestre s’est voulue festive avec un apéro réunissant les alumnis du voyage à Shanghai 201X marquant ainsi la fin des cours à Geopolis et le début de l’action !

Prochaine étape : rendez-vous dans le lobby du Howard Johnson Caida Plaza le 6 Juillet à 13 heures.

Valeria Pelosini

P.S. : Je me réjouis de lire les récits du voyage! A vous de jouer !!!